L’Agilité sans tout casser

La transition vers l’Agilité est souvent perçue comme l’annonce d’une grande vague de changement.  Ça peut être le cas, mais ce n’est pas la seule option.  Même si les Scrum Masters sont souvent vus comme les porte-étendards des valeurs Agiles, ils ne sont pas nécessairement les seuls à pouvoir amener l’organisation à un autre niveau.  Si Scrum s’est présenté comme une révolution dans le monde des TI, Kanban se présente comme l’évolution.

Évolution vs dérangement

Ceux qui ont déjà entrepris une transformation Agile basée sur Scrum se rappelleront sûrement à quel point la structure initiale de l’organisation peut-être distante des ingrédients essentiels de la méthode.  Des termes comme Sprint, Carnet (Backlog), Scrum Master, Responsable de produit (Product Owner) se sont ajoutés au vocabulaire.  Le contrat implicite de protection de l’itération, la notion d’incrément livrable, récit utilisateur etc… Passer à Scrum résulte très souvent en un grand dérangement dont l’objectif est de dynamiser l’organisation vers une philosophie orientée sur la version de produit fini.

Dans un autre ordre d’idée, Kanban quant à lui nous invite à un démarrage plus progressif. La maxime « Start with what you do now » (Commencez avec ce que vous faites aujourd’hui) donne le ton.  La mise en place Kanban débute par l’identification de différents aspects de la situation actuelle, se doter d’un outil de suivi et d’une démarche d’amélioration.  Les équipes peuvent assimiler les changements initiaux et le reste de la transformation n’est qu’évolution.

Partenaires non-Agiles dans l’organisation ou hors organisation

Un autre défi, lors de transitions Agiles, réside dans le fait qu’une organisation ne peut changer en totalité en un instant.  Le changement se fait de façon progressive.  De nombreux départements non-Agiles, des clients ou des fournisseurs continuent d’alimenter les équipes et consommer leurs livrables.

Les notions d’itérations protégées créent de l’irritation à certains des contributeurs, donneurs d’ouvrages ou collaborateurs.  Il en va de même pour l’engagement.  Les calendriers de ces groupes ne sont pas nécessairement calqués sur les dates de début/fin de sprints.  Les contributions externes peuvent parfois faire la différence entre le succès ou l’échec d’un objectif de sprint.  Un glissement de quelques jours peut suffire à faire échouer ladite itération…

Dépendances non-cadencées

Au delà de la méthode de travail des partenaires, certaines contributions ne peuvent pas toutes être cadencées.  Si l’équipe dépend d’une pièce de matériel développée par une organisation ou même dans un autre pays.  Si un expert est difficilement disponible et que nous devions réagir dès qu’il a du temps pour soutenir l’équipe… Toutes ces réalités emprisonnent les équipes Scrum entre l’arbre et l’écorce.

Kanban offre une flexibilité qu’on ne retrouve pas dans les itérations de Scrum.  Le travail en flux continu devient très avantageux si des changements de priorités peuvent survenir dans la réalité quotidienne des équipes.  Si une tâche est bloquée par un expert ou un fournisseur qui a pris du retard de son côté, le reste du travail continue à couler de façon fluide dans le système et l’équipe continue de livrer.

Et la suite?

Kanban ou Scrum.  2 excellents outils.  Comme un marteau ou un tournevis.  Dans le bon contexte et avec la bonne connaissance de ce qu’ils peuvent offrir, une organisation peut à la fois avoir des équipes Scrum et Kanban sous le même toit, dans le même écosystème Agile.

Une belle façon d’élargir vos horizons serait de vous procurer les incontournables suivants:

guide-cover-sm

Titre: Essential Kanban – The Condensed Guide

LivreActionableAgile

Titre: Actionable Agile – Metrics for predictability

51deom263vl

Titre: Kanban

Une équipe peut apprendre Kanban de manière autodidacte grâce aux livres les plus connus ou encore faire appel à des experts.  Il se trouve d’ailleurs que dans le cadre de sa série de Formations Signature, Facilité Informatique organise la première formation sur la méthode Kanban à Québec, les 5 et 6 mai prochains. Daniel Vacanti, pionnier de la méthode, sera en ville pour expliquer comment mettre en application celle-ci. Profitez de cette occasion exceptionnelle pour apprendre des meilleurs et ainsi être meilleur à satisfaire votre clientèle!

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s